Paysages 1987 - 1996 :

Après la série des Granges rouges, Pierre Collin a installé son chevalet dehors face au paysage. Au fil des saisons, il a observé les sites environnants et leurs éclairages en fonction de la course du soleil, c'est ainsi qu'il  a organisé ses journées. Cette méthode de travail, il la déplacera ensuite sur d'autres sites, à Paris depuis un balcon ou l'été au port de Boulogne sur mer et aujourd'hui en Bretagne avec la série du Men du... Pierre Collin aime creuser ses motifs en observant cette circulation de la lumière, c'est aussi une façon pour lui de s'approprier un paysage dans le temps. Il privilégie souvent, les éclairages rasants du matin ou du soir, éclairages qui tendent la vision avec des ombres longues.

Paysages d'hiver, les meules I, 1987, eau-forte et pointe sèche, 140 x 200 cm

Paysage, 1990, huile sur toile, 30 x 90 cm

Paysage, 1990, huile sur toile, 50x150cm

Paysage,1991, huile sur toile, 30 x 120 cm

Paysage d'hiver, Le Chemin I, eau-forte et pointe sèche, 60 x 100 cm

Paysage d'hiver, Le Chemin II, eau-forte et pointe sèche, 60 x 100 cm

Paysage, 1991, huile sur toile, 50 x 150 cm

© 2018, Pierre COLLIN