Ateliers-lieux 1980-1986

Dès ses premières gravures Pierre Collin a représenté les lieux dans lequel il a vécu et travaillé.

En Espagne, les ateliers et les espaces de la Casa de Velazquez l'ont inspiré  tout comme les rues de Madrid et de Tolède, jour après jour. 

Durant son séjour à Madrid, il a commencé notamment à agrandir les formats de ses cuivres, sa gravure la Grande rue à Tolède lui vaudra le prix de la biennale de Tolède en 1982.

A son retour d'Espagne, Pierre Collin a développé plusieurs nouvelles séries de gravures d'ateliers, les plus conséquentes sont la suite de Maurepas son atelier en Bourgogne et la suite de l'Atelier Lacourière-Frélaut à Paris. Les formats des planches se sont encore agrandis. C'est à Barcelone  dans l'atelier de Barbera qu'il  a découvert les grands cuivres de Tapiès et de Miro et c'est également là qu'il réalisera ses premières grandes gravures avec des planches de un mètre par deux. La gravure Atelier Lacourière-Frélaut II, mesure 4 mètres de long pour un mètre de hauteur assez grande pour envahir le champ visuel du spectateur. Dans ses gravures d'ateliers, Pierre Collin tente de faire le point sur l'espace qui le contient, sur la construction du regard et il traite avec jubilation du graveur l'intensité des noirs, les niveaux de gris et les nuances de blanc. La mise en scène de la lumière donne à ses gravures une dimension toute théâtrale.

© 2018, Pierre COLLIN